Pourquoi votre couple est (et restera) parfaitement imparfait

Couple imparfait préparation au mariage

Le ciel devrait-il être bleu tout le temps, sans qu’il ne pleuve jamais ?

 

Les humains devraient-ils être immortels ?

 

Devrait-on éradiquer toute forme de désaccord ou de conflit sur la planète et devenir des bisounours ?

 

Non, évidemment. Et c’est justement ce dont on va parler aujourd’hui : de la vie, avec tout ce qu’elle a de positif et de négatif !

La vie, un équilibre entre positif et négatif

L’idée que l’on veut vous présenter aujourd’hui, c’est que la vie est un 50/50. Attention, on ne parle pas du partage tâches ménagères, même si c’est un sujet qu’on vous garde au chaud dans la préparation au mariage WeBloom

Ce que nous voulons dire avec le 50/50, c’est que notre expérience de la vie est faite du contraste entre le positif et le négatif. Le monde est fait de dualité, de ciels bleus et d’orage, de réussites et d’échecs. 

Notre vécu est constitué de 50% d’émotions positives et de 50% d’émotions négatives. Et c’est très bien comme ça ! Cet équilibre est indispensable.

Si on était tout le temps heureux, le bonheur serait comme l’air que l’on respire : on ne s’en rendrait jamais compte. Sans tristesse, on ne connaîtrait pas la joie. Sans solitude, pas de plaisir d’être ensemble. Vous suivez… Sans émotions négatives, pas d’émotions positives.

D’ailleurs, qui voudrait ressentir des émotions positives tout le temps ? Qui voudrait ressentir de la joie quand quelqu’un que l’on aime souffre ? Qui voudrait ressentir la satisfaction devant la guerre ou l’injustice ?

 

Au fond, ce contraste donne du relief à la vie.

Bien sûr, il y a beaucoup de nuances dans les émotions positives et dans les émotions négatives. Ce ratio et la réalité qu’il revêt est propre à chacun. Par exemple, pour Thomas, le 50% de négatif se manifeste le plus souvent par un peu d’ennui, tout simplement. Pour Pauline, le 50% négatif se manifeste plutôt par de l’angoisse et du doute face à son travail. Pour Marc, cela prend la forme d’un sentiment de solitude qui revient régulièrement.

Si la vie est un 50/50, nous sommes aussi chacun un 50/50 : nous avons tous des qualités et des défauts, des forces et des faiblesses, des choses que l’on juge positivement et d’autres négativement. Nous sommes tous un « package » complet, avec du positif et du négatif.

 

Et évidemment, ça s’applique aussi à notre couple. En tant que couple, on a nos forces et nos faiblesses. Nos moments où tout est fluide et ceux où ça coince. Nos réussites et nos échecs. Nos journées avec et nos journées sans.

fraise moches fruits

Le savoir et l’accepter, c’est assez capital, et cela a beaucoup d’avantages.  

Accepter l'imperfection pour vivre avec plus de sérénité

Cette idée du 50/50 de la vie et du couple permet de vivre plus simplement les situations qui se présentent dans notre couple, tout en évitant quelques nœuds au cerveau. 

 

Pourquoi ?

 

Parce que si on a l’idée que dans une relation tout devrait toujours être parfait et merveilleux, dès que quelque chose ne se passe pas comme on l’aurait souhaité, dès qu’on traverse une situation de difficulté, on va interpréter cela comme un signe d’échec.

 

 

Parce que si on pense que chez notre partenaire, tout devrait nous plaire tout le temps, et que si on a choisi la personne tout devrait être facile en permanence, dès que notre partenaire fait ou dit quelque chose qui ne nous plaît pas, on va ressentir beaucoup de frustration.

perfectly imperfect

Quand on s’attend à 100% de positif, dès que l’on va rencontrer une émotion négative, on va se juger nous-mêmes, mais aussi juger notre partenaire, et notre couple. On va se dire que ce n’est pas normal. En fait, on va entrer en résistance face à des choses qu’on ne peut pas contrôler. Quand on refuse d’accepter la vie comme elle est, c’est-à-dire avec son contraste, on ne fait qu’augmenter notre difficulté. 

 

Si au contraire, on accepte que notre relation, à l’image de la vie, est conçue pour être 50/50, on s’arme pour réussir sa vie à deux. 

Cela fait retomber la pression que l’on se met à vouloir se sentir toujours bien et à être tout le temps parfaitement épanoui dans son couple. Quand on sait que le fait de traverser des émotions négatives ne veut rien dire sur soi ou son couple, mais simplement que l’on est dans le 50% le plus difficile, cela permet de relativiser les choses, d’avoir plus de recul pour aborder la situation et de traverser les moments difficiles avec plus de sérénité. 

Voir la difficulté comme une opportunité de renforcer son couple

Ce pourcentage de 50/50 peut sembler arbitraire, et certains se reconnaîtront plutôt dans un 80/20 ou un 60/40: peu importe. L‘idée c’est d’accepter que la vie sera toujours faite d’une part de négatif. En partant du principe que cette part est de 50%, on se donne les moyens d’accepter ce qui se présente dans notre vie sans ajouter une couche de négativité.

Si on accepte la présence du négatif plutôt que de lutter contre son existence, on se donne l’opportunité de voir la difficulté comme une opportunité de grandir nous-mêmes et de faire grandir son couple.

 

On peut mieux percevoir en quoi le conflit peut renforcer notre couple. On donne l’opportunité à notre partenaire de nous aimer pour qui on est, dans notre imperfection. On s’ouvre à l’aimer lui.elle comme il.elle est, avec son imperfection.

couple dos tourné et profil après la préparation au mariage WeBloom

Autre chose : l’idée du 50/50 veut dire aussi que si on était avec quelqu’un d’autre, on n’aurait pas plus ou moins de positif, ce ne serait pas mieux ou moins bien. On aurait tout simplement une autre forme de 50/50. Quand on se marie, on choisit en quelque sorte son 50/50, celui qui nous convient pour faire notre vie.

 

Attention cependant : l’idée du 50/50 ne veut pas dire que l’on doit tout accepter ! Il n’est pas du tout question de se résigner, de relativiser tout ce qui se passe dans notre couple. On n’est jamais obligés de rester dans une relation. C’est la question des limites : on a tous la liberté de décider ce que l’on est prêt à accepter ou non dans notre vie, dans notre couple. Poser des limites est un acte que l’on fait pour soi, pour se protéger, pour faire passer son amour propre en premier.

 

Si vous ne deviez retenir qu’une idée, c’est que toute relation est simplement le reflet de l’expérience entière et totale de la vie et de notre humanité. Imparfaite. Contrastée. Accepter le 50/50, c’est accepter notre couple dans sa plus parfaite imperfection. Cela rejoint une idée qui vous est peut-être familière : pour le meilleur et pour le pire !

 

En vous lançant dans la préparation au mariage WeBloom, vous verrez notamment à quel point cette idée du 50/50 peut transformer positivement la relation avec notre partenaire ! 

 

Découvrez la préparation au mariage WeBloom aujourd’hui.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
La préparation au mariage WeBloom
Le programme vidéo gratuit
Les 3 étapes essentielles pour réussir votre mariage
La BloomLetter
Chaque jeudi, une bonne dose de peps pour votre vie de couple